FondPageN15
LogoLanvaonArouge
LogoLanvaon
CartoucheHistoire

HISTOIRE

Chronologie

FondPageN25
HistoireChronologie-Lobster

L’intérêt du Phare de Lanvaon est à regarder au travers de
plusieurs aspects incitant à penser qu’il y a là un patrimoine extrêmement intéressant, sinon exceptionnel :
1 c’est un feu et un amer, ce qui en fait un objet architectural
très rare, au moins sur tout le territoire breton ;
2 le bâtiment a conservé sa fonction jusqu’à aujourd’hui,
l’optique est en service, le support resté en place, caractéristiques
précieuses car souvent sur ce patrimoine ces équipements sont petit à petit retirés, lui ôtant sa substance et sa signification ;
3 c’est un site très peu remanié, et habité ainsi qu’entretenu
jusqu’à une époque récente (une famille dont les membres
portent encore le témoignage oral, ce qui n’est plus courant) ;
les dispositions d’origine sont lisibles ;
4 c’est un ouvrage sur lequel on dispose d’archives abondantes,
précises et concordantes, permettant d’envisager une restauration
fidèle, ainsi qu’une médiation pertinente ;
5 il est un témoignage clé de l’histoire de la signalisation de
la navigation dans l’aber Wrac’h, laquelle regroupe une grande
diversité d’architectures dans ce domaine.
 

Chronologie sommaire

Août 1843 - Présentation d’un projet de balisage de l’entrée de
l’aber Wrac’h par deux feux (île Wrach, clocher de Plouguerneau)
par les ingénieurs des Ponts et Chaussées.

Novembre 1844 - Croquis additifs à l’installation du fanal dans
le clocher de Plouguerneau.

23 décembre 1844 - Décision préfectorale de faire procéder
en régie à l’installation d’un fanal dans le clocher de l'église de
Plouguerneau ; délai d’installation annoncé à l'époque (lettre
n° 1516 du 23 XII de l’ingénieur des Ponts et Chaussées Le Helloco à l’ingénieur en chef).

30 décembre 1854 - Rapport de l’ingénieur Garet sur l'utilité
de rapprocher le fanal de la mer à cause de la mauvaise visibilité
du clocher.

8 mars 1866 - Plans d’avant projet pour la construction d’un
fanal «en remplacement de celui existant dans le clocher de Plouguerneau» : plan général (profils de terrain en coupe,
hydrographie).

23 mars 1866 - Rapport des ingénieurs sur l’utilité de la
construction d’un nouveau fanal de signalisation, à Lanvaon, sur
le genre d’une maison (5m par 8m) avec un grenier pou y replacer
l’équipement alors existant dans le clocher de l'église (portée
10 milles).

12 mai 1866 - Lettre d’instructions du Préfet à l’ingénieur en
hef suite aux remarques de L.. Reynaud ; accord sur emplacement
mais demande de modification du projet pour un ouvrage plus
grand (6m de côté, signal à 20 m du sol, soit à 48m au dessus
du niveau de la mer).

20 & 25 mars 1867 - Projet définitif, devis, bordereau de prix,
avant-métrés, détail estimatif.

2 mai 1867 - À la demande du ministère, demande de
modifications et soumission pour accord.

Octobre-novembre 1867 - Plans, coupes et élévations du fanal,
dessins d’appareils, devis, bordereau de prix, avant-métrés, détail estimatif.

8 janvier 1868 - Approbation définitive du projet ; peu de temps
après : affiche publiant l’adjudication.

11 avril 1868 - Procès verbal d’adjudication.

8 août 1868 - Courrier de M. Cahen, ingénieur ordinaire,
pour travaux imprévus.

15 mars 1869 - Procès verbal de réception provisoire par
M. Cahen; travaux réalisés par Christophe et Jean-Marie Martin,
entrepreneurs à Landerneau (ils réaliseront également en 1868
la maison phare de Pontusval); feu fixe rouge de 4ème ordre, catoptrique, 0,29m de focale, combustible : huile végétale.

14 janvier 1870 - Rapport de l’ingénieur ordinaire sur les
dépenses supplémentaires (fondations plus profondes -5m au
lieu de 1- ; enduits au ciment à l’extérieur mais aussi à l’intérieur
en raison de la faible épaisseur des murs).

6 avril 1871 - Courrier de visite de l’ingénieur ordinaire sur la
bonne tenue des enduits intérieurs en ciment et des peintures
silicatées.

1934 - Feu fixe directionnel, focale de 0,29m.

1935 - Nouveau brûleur; combustible vapeur de pétrole.

Septembre 1959 - Le haut de la tour (peinte en noir) est repeint
en rouge ; même période : installation d'une salle de bain en rez de
chaussée, eau courante ; remplacement de la porte d’entrée du rez de chaussée et de la porte de la chambre du feu.

1960 - Électrification ; feu fixe scintillant, blanc.

14 décembre 1973 - Installation de l’aérogénérateur sur une
nouvelle lanterne et feu scintillant blanc, optique de focale 0,10m,
portée 13,5 milles (3 éclats toutes les 12 secondes); même pério-
de : aménagements sanitaires et recouvrements partiels du sol d’origine.

1991 - La dernière famille des gardiens de phare quitte les lieux.

Fin du vingtième siècle - Réfection de la couverture; purge des
plafonds de plâtre en recherche de présence cryptogamique; réparations provisoires sur l’escalier.

Principaux phares & feux autour du Parc naturel marin d'Iroise
Cliquer sur l'image pour l'agrandir dans une nouvelle fenêtre.

Lanterne

Plan du fanal sur le clocher de l'église de Plouguerneau

Amer

Phare de Lanvaon

Haut
de page

BasPage